Création d’un bassin japonais

Les bassins japonais sont exclusivement réservés à vos carpes Koï, l’introduction d’autres espèces animales pourraient détruire un écosystème pourtant nécessaire à la survie de vos poissons fétiches.

Dimensions d'un bassin japonais

Question dimensions, l’idéal serait d’avoir un bassin sans paliers d’une profondeur de 3 mètres ou plus. Toutefois, cela peut varier pour atteindre un minimum d’1,5 mètre. Passé cette limite, vos carpes n’auront plus de protection contre le froid hivernal. Il faut également savoir qu’une carpe Koï a besoin d’un mètre cube (1000 litres d’eau) pour survivre, préparez donc un bassin suffisamment grand si vous désirez en posséder plusieurs. On conseille généralement un volume compris entre 30 et 60 m3, vous permettant ainsi de recevoir des Koï de toutes tailles, comme par exemple les Jumbo qui peuvent atteindre une taille supérieure à 80 cm.

Enfin, les carpes Koï sont des poissons qui peuvent sauter et, pour éviter tous risques de blessures, construisez de hautes rives sur les bordures du bassin, cela vous évitera d’avoir de mauvaises surprises !

Filtration du bassin

Préparez-vous à placer un système de filtration à haute contenance, ayant une capacité de filtration égale ou supérieure au volume du bassin. Pour optimiser l’efficacité du filtre, il est préférable d’avoir un système mécanique et un autre biologique, matériel que vous pourrez retrouver sur notre site. Le système biologique n’est pas à négliger dans la mesure où il permet la prolifération de bactéries, qui vont épurer les déchets par le phénomène d’oxydation bactérienne.

Afin de préserver cette faune bactérienne, évitez de nettoyer votre filtre biologique à l’eau du robinet, ce qui provoquerait un changement d’eau brutal et un apport trop conséquent de chlore. Un bypass(circuit hydraulique) raccordé à l’eau du bassin permet de bien nettoyer le filtre sans pour autant porter atteinte à la faune bactérienne.

La qualité de l’eau doit être irréprochable au risque de voir vos carpes Koï s’éteindre. Mettre des bactéries vous permettra aussi de limiter les risques en améliorant la capacité du filtre.

Equipements du bassin japonais

Le bassin doit aussi être équipé de bondes de fond et de skimmer de surface pour améliorer le renouvellement d’eau et donc la filtration.Toutefois, le débit d’eau pouvant passer par le filtre dépend de la capacité de ce dernier! Le refoulement peut être aussi complété d’une cascade ou de venturi. Ils permettent d’oxygéner l’eau même s’il est préférable de les accompagner d’une pompe à air gros débit.

Durant l’été, 70% de l’eau doit être pompée par les bondes et 30% par le skimmer de surface, cela permet de mélanger les couches thermiques de l’eau. En hiver, dans un souci de confort pour vos carpes adorées, pompez l’eau en surface tout en stabilisant le fond du bassin à une température minimale de 5°C. Vous pouvez toujours accoupler le filtre avec un système de chauffage, mais cela uniquement pour rajouter quelques petits degrés. Une stabilisation de la température n’est pas bonne, les variations de températures en hiver sont nécessaires pour l’acclimatation de vos carpes Koï!

Enfin, le bassin peut aussi être équipé de brasseurs afin de créer de la ventilation et du courant. Puisque nous sommes dans l’hémisphère Nord, ce courant va permettre à l’eau de tourner dans le sens des aiguilles d’une montre et ainsi d’éviter les départs d’algues. Toutefois, il est impératif de respecter les données du système de filtration sur le passage maximum d’eau dans le filtre sur une heure.

Les végétaux

Il ne doit jamais y avoir de de plantation dans le bassin, celui-ci ne devant comprendre que de l’eau et des poissons. Une lagune végétale est bien sûr toujours possible, mais elle doit être placée dans des endroits inaccessibles afin que les poissons ne puissent pas y accéder.

Votre végétation peut aussi être accompagnée d’un système de pompage, cela renforce l’efficacité de votre système de filtration et y ajoute une touche d’esthétique. Cependant, cela ne peut, en aucun cas,remplacer un système biologique!

Température et exposition idéale pour votre bassin japonais

L’exposition idéale est de 6 heures de soleil direct par jour ou 50% d’ombrage permanent. Cela dit, si vous n’accédez pas à cette durée,il suffit simplement de compenser le tout avec un filtre plus conséquent.

Question température, il faut avant tout savoir que la température hivernale est nécessaire pour stabiliser les cycles d’azote et l’équilibre du milieu aquatique.

Au printemps, quand l’eau passe le cap des 10°C, il est impératif d’ensemencer des bactéries régulièrement, afin de réguler les différentes familles de bactéries présentes dans le bassin.