reproduction des carpes kois

  Comment faire reproduire les carpes Kois ?

Il existe plusieurs façons de reproduire les carpe kois, tout dépend se que vous en attendez et les quantitées voulus, donc nous allons passer en revue les divers possibilités pour obtenir des résultats correct.

La première est de laisser faire la nature en étang ou en bassin communautaire, si le volume d'eau est suffisant et une qualitée d'eau correct, des zones de frais qui sont peu profondes avec beaucoup de végétaux, vous obtiendrez de la reproduction avec des quantitées modéré et des qualités correspondante à celle des géniteurs utilisés, sans oublier la prédation naturelle, telle que les poissons eu même, les dytiques, larves de libellules, notonectes, salamandres, grenouilles et autres carnivores aquatique ou subaquatique.
 
Sur une quantité de 100 à 200000 œufs par kg que fait la ou les femelles en fonction de l'age de ces dernières vous pouvez espérer obtenir un volume inférieur ou égale à 0,1% dans le meilleur des cas et si tout vas bien et que cela se produit tout les ans. Un équilibre se produit entre reproduction et prédation, si la prédation n'a pas lieu vous aller tout droit vers la surpopulation donc sur pollution, à termes vous risquez de tout perdre, ce qui explique qu'il faut être prudent quand vous voulez avoir des alevins et toujours tenir compte des capacité du plan d'eau dans lequel ils évoluent.
La deuxième est la reproduction naturelle gérée, il vous suffit de prendre 2 femelles 4 ans et 3 males de 3 ans minimum, vous choisissez les plus belles possible et sans malformation physique se qui évitera d'avoir trop de déchet, utilisé un étang ou bassin de plus de 15 m3 environ avec de très large zones dit de frai a savoir moins de 40 cm de profondeur avec une autre zone à plus 1 m de profondeur, une bonne exposition au soleil, le bassin doit être désinfecté et nettoyé de toute prédation possible, laisser le bassin se charger en rotifère et autres proies vivantes pendant 2 à 3 semaines avant d'inséré les femelles.
 
Les males doivent être mis dans une cage flottantes le tout à plus de 23° ce qui stimulera les femelles. Mettre les males chaqu un de leur coté, il faut savoir que les kois ont besoin de 700 °/jours pour arrivée à maturité ovulaire a partir de 14° si l'eau décent en dessous de cette température vous rompez le cycle et repartez de zéro, surveiller les pointes d'ensoleillement du printemps, car à cette période les températures monte très vites, tout comme chez les femmes enceintes les pleines lunes sont des facteur déclencheur, quand le moment sera venu vous observerez un comportement totalement différant des géniteur vous verrez les males devenir très énergique et tenter de rejoindre les femelles, ces dernières viendrons taquiner les males et se frotter a eux, à ce moment vous libérez les males et nourrissez tout le mondes très copieusement, bien souvent l'abondance de nourritures stimule les instincts naturels. Le lendemain matin de très bonne heure vous pourrez voir les males poursuivre les femelles et leur mettre des coups dans le ventre pour obligé la femelle à expulser leurs œufs et les coincer dans les végétaux ou les support de ponte préalablement installés, à ce moment les males ce frotte au femelles et tout deux libère les œufs et la semence, les ébats amoureux dure plusieurs heures voir toute la journée ci cela est nécessaire, à la fin des pontes vous verrez les femelles essayer de fuir les males, il sera temps d'enlever les géniteurs et de laisser les œufs éclore, le bassin devras être très oxygéné.
 
La méthode la plus utilisé par les pisciculteur est le stripping, le bute consiste à sélectionner les géniteurs avec des couleurs et des tailles compatible pour optimiser les résultats de coloration correspondant à la demande du marché. Séparé les males des femelles mais dans une eau commune, compter les degrés jours, contrôler la maturitée des œufs, à l'aide d'un microscope. La veille du prélevement des œufs et de la semence, il faut effectuer des injection d'hypophyse de carpe ou d'hormones de synthèses«LHRH», les quantité sont a calculé en fonction du poids de chaque individus séparément, la moindre erreur de dosage vous coûtera la vie de vos géniteurs. A la suite d'une anesthésie général, ont prélève les oeufs en premier et la semence en dernier que l'on diffuse par-dessus. Mélanger les deux avec une plume assez grande «une plume d'oie fera l'affaire» après il faut ajouter une solution à base de lait ceci permet d'augmenté la durée de fécondité et d'empêcher les œufs de se coller entre eux, au bout de quelque minute rincé le tout a l'eau clair et pure d'une température de 25° environ, placez les œufs dans une bouteilles de zoug ou un tamis a œufs avec un filet d'eau permanent, quelque goutte de FMC permettra de bleuir l'eau et d'empêcher les œufs de moisir et de contaminer l'ensemble. Il faudra bien oxygéner l'eau.
 
Pour la suite c'est la naissance des kois.

 

article rédigé par Mr PIERDET