Création d’un bassin japonais

 Le volume

Pour commencer, ce type de pièce d’eau est destiné à recevoir des carpes koï et rien d’autre. Il doit avoir une profondeur minimum de 1.50m. Quant à la profondeur maximale, celle-ci peut atteindre 3m sans aucun palier. Des volumes d’eau de plusieurs dizaines de m3 sont nécessaires associés à un système de filtration de grosse capacité et une stérilisation équivalente à 4 watts/m3 au minimum. Les volumes de30 à 60 m3 sont convenables pour recevoir des koisde toutes les tailles, même les jumbos pouvant atteindre jusqu’à 80cm.

 La filtration

Pour la filtration, il faut prévoir une capacité de filtration égale ou supérieure au volume du bassin en koï. Il est aussi souvent conseillé de prévoir sa filtration en se basant sur une forte population du bassin afin de garantir la clarté et qualité de l’eau quelque soient les conditions environnantes.

Pour optimiser l’efficacité du filtre, il est bon d’avoir en entrée un système mécanique et enfin un système biologique.

Sur ce point le support biologique est très important. Plus votre support a de capacité de stockage, plus vous aurez de bactéries et donc plus vous aurez d’épuration des déchets issue de«l’oxydation bactérienne»

 L’entretien

Concernant le nettoyage, n’utilisez surtout pas d’eau du robinet, uniquement de l’eau du bassin à l’aide d’un by-pass sur le système de filtrage. Cela permet de bien nettoyer votre filtre et de ne pas choquer votre faune bactérienne avec le changement d’eau brutal ou le chlore. Le nettoyage du filtre ne doit pas être synonyme d’épuration bactérienne!

Le bassin doit être équipé de bonde de fond et de skimmer de surface. Le refoulement peut se faire par le biais d’une cascade ou d’un venturi afin d’augmenter le taux d’oxygène dans l’eau. Une pompe à air gros débit est souvent utilisée en complément. La vitesse de passage d’eau dans le filtre dépend de la capacité du filtre. Ce qui importe est le temps de passage de l’eau dans le filtre.

 La température de l’eau

L’été vous devez pomper 70% de l’eau au fond du bassin par les bondes et 30% par le skimmer en surface. Cela vous permettra de mélanger les couches thermiques de l’eau l’été et l’hiver dans un souci de confort pour les koïs. Vous devez pomper en surface et stabiliser la température au fond à +5°C minimum.

Il est toujours possible d’accoupler un système de chauffage au filtre mais uniquement pour rajouter quelques degrés au cas où vous auriez des difficultés à garder l’eau du fond suffisamment chaude.

Il faut savoir que la température hivernale est nécessaire pour stabiliser les cycles d’azote et l’équilibre du milieu aquatique.

Quand l’eau repasse au dessus des 10°C (lors du printemps), Il est impératif d’ensemencer des bactéries régulièrement afin de réguler les diverses familles de bactéries.

 Les plantes

Le bassin peut être équipé aussi de brasseurs pour la ventilation et pour créer un courant dans le bassin.

Pour le bassin japonais, vous ne placez jamais la plantation dans le bassin de vie des koïs, il ne doit y avoir que de l’eau et des poissons!

Si vous souhaitez avoir une lagune végétale, cela est possible mais les poissons ne doivent pas pouvoir y accéder, donc placée en amont ou en aval du volume dédié uniquement aux poissons.

Cette dernière lagune peut aussi être mécanisée par un système de pompage et une partie esthétique, ce qui rajoute 10 à 20% d’efficacité au système de filtration. Attention, ceci ne remplace en rien un système biologique.

 Quelques conseils supplémentaires

Pour les bordures du bassin, il ne faut pas ignorer que les koïs sont des poissons qui peuvent sauter haut. N’oubliez donc pas de prévoir des rives hautes et lisses afin que les poissons ne se blessent pas.

Vous devez avoir une qualité d’eau irréprochable pour la santé de vos koïs. Pour cela n’oubliez pas de mettre des bactéries pour booster votre filtre (n’hésitez pas à nous contacter pour connaître la fréquence de semence de vos bactéries en fonction de votre bassin et des ses conditions environnantes).

Le brassage de l’eau doit se faire de telle sorte que l’eau de votre bassin bouge partout et tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre(nous sommes dans l’hémisphère nord). Aucune zone morte ne doit exister, cela évite les départs d’algue.

L’exposition idéale est de 6h de soleil direct par jour ou 50% d’ombrage permanent. Cela dit, si vous n’accédez pas à cette durée, il suffit de compenser avec un filtre plus conséquent.

 Exemple de bassin japonais réalisé à Aquakoi France:

Profondeur max 2.3m

Volume 45m3

Brassage 30m3/h

Filtration 60 microns automatisée

Stérilisation UV 200w

Quantité de poisson environ 50 koïs

Taille des carpes koïs allant de 50 à 80cm

Et voici le résultat en image:

Auteur: Yoann Pierdet